Accueil > e-Information

Accéder à l’information et au développement : la Déclaration de Lyon

jeudi 25 septembre 2014, par Marchand Delphine, Stiller Marie-Anne

Cet extrait du préambule de la « Déclaration de Lyon », promulguée en août 2014, lors du congrès mondial de l’IFLA (International Federation of Library Associations) s’adresse bien sûr aux professionnels de la documentation et des bibliothèques, mais, au-delà, à tous ceux qui sont concernés par la promotion du développement durable et des sociétés démocratiques, au premier rang desquels se situe chaque enseignant, quelle que soit sa discipline et son niveau d’enseignement.

«  Faire en sorte que chacun ait accès aux informations nécessaires en vue de la promotion du développement durable et des sociétés démocratiques et que chacun soit en mesure de comprendre, utiliser et partager ces informations ».

Cet extrait du préambule de la « Déclaration de Lyon », promulguée en août 2014, lors du congrès mondial de l’IFLA (International Federation of Library Associations) s’adresse bien sûr aux professionnels de la documentation et des bibliothèques, mais, au-delà, à tous ceux qui sont concernés par la promotion du développement durable et des sociétés démocratiques, au premier rang desquels se situe chaque enseignant, quelle que soit sa discipline et son niveau d’enseignement.

L’IFLA, organisme international de référence en matière d’information et de documentation, se réunit annuellement, pour représenter et préserver les intérêts des services de l’information et des bibliothèques et de leurs utilisateurs, mais aussi pour se projeter dans une réflexion collective sur les usages sociétaux de l’information et de la documentation.

Organisé pour la première fois en France depuis bien longtemps, le Congrès de l’IFLA 2014 s’interrogeait sur le thème « Bibliothèques, Citoyenneté, Société : une confluence vers la connaissance », et la réflexion conduite a débouché sur une série d’importants engagements.

Car la Déclaration de Lyon, d’ores et déjà signée par plus de 125 institutions et associations au niveau mondial, dépasse la simple déclaration d’intention ; c’est un document qui a pour objectif d’être reconnu dans le programme pour le développement Post 2015, en cours d’élaboration par les Nations Unies, et donc à devenir un pivot des politiques publiques en matière d’accès à l’information.

Quelques principes essentiels y sont affirmés : l’accès à l’information est indispensable aux individus pour exercer leurs droits civiques, politiques, économiques, sociaux et culturels , pour être économiquement actifs, productifs et innovants, pour participer à la prise de décision et à la vie d’une société civile active et engagée ou encore de d’assurer la fiabilité, la transparence, la bonne gouvernance, la participation et l’émancipation...
Mais la Déclaration de Lyon pointe aussi le rôle important des intermédiaires de l’information, tels que les bibliothèques et centres de documentation, les archives, les organisations de la société civile, les responsables communautaires et les médias, dont les compétences et les ressources aideront à la mise en place du programme de développement.
En corolaire de cette réflexion, la réécriture du Manifeste UNESCO / IFLA pour les bibliothèques scolaires, rédigé en 1999 est à l’ordre du jour. L’évolution de la place et du rôle de l’information/documentation, avec en particulier le développement du numérique, conduit à renouveler les approches. Éduquer les élèves, futurs citoyens, « au » et « par » le numérique est un enjeu qui concerne tous les pays, qui place l’information literacy au cœur des préoccupations de tous les systèmes éducatifs et qui interroge tous les acteurs de la communauté éducative.

Si l’IFLA est avant tout une organisation des métiers de l’information et de la documentation, ses déclarations servent depuis de nombreuses années à alimenter la réflexion et à définir les politiques publiques dans tous les domaines liés à l’articulation information/connaissance. Les professionnels de l’éducation occupent ici une place de choix, comme un maillon essentiel pour élaborer les conditions d’un usage « vers une confluence de la connaissance ».
La Déclaration de Lyon permet de renouveler la réflexion sur le sujet qui occupe les colonnes d’e-profsdocs depuis la mise en place de sa version 2 : les usages de la documentation et de l’information numérique par tous les enseignants, au service de l’acquisition des compétences et des apprentissages, avec comme objectif le développement de la connaissance.

Pour aller plus loin :

- http://www.lyondeclaration.org/content/pages/lyon-declaration-fr.pdf
- http://conference.ifla.org/FR/ifla80
- http://www.cfibd.fr/
- http://www.ifla.org/FR
- http://www.unesco.org/webworld/libraries/manifestos/school_manifesto_fr.html