Accueil > e-Information > Ressources et médias

Culture numérique et production médiatique des élèves : vers une liberté d’expression responsable ?

  Invités

- Carole Helpiquet, responsable du réseau des coordonnateurs, responsable de la formation. CLEMI national.
- Frédéric Leval, IA IPR arts plastiques, représentant la DAAC.
- Pascale Michels, chargée de mission à la DANE.
- Nicolas Balique, journaliste indépendant. Ancien rédacteur en chef adjoint de RFI
- Nicolas Goyet. Rédacteur en chef. La provence.com
- Le comité de rédaction de Castle news, du collège Château Double d’Aix-en-Provence et leurs enseignants, Madame Nolibos, professeure documentaliste et Monsieur Archambault, ATI.
- Le comité de rédaction de la Terre en Thiers, du lycée Thiers de Marseille et Madame Nadia Spire, professeure documentaliste.

  Thématique

"L’académie d’Aix-Marseille est un territoire dynamique et réactif en matière de production de médias scolaires.
En 2013/2014, une enquête du CLEMI a permis de recenser environ 200 établissements (écoles, collèges, lycées) impliqués dans des aventures de conception et de diffusion médiatiques. Certains médias scolaires connaissent une longévité remarquable comme La Terre en Thiers, Castle News, le Dubytatif, la Lucarne, le Petit Monde de Camille, le Petit Tillion. Ces derniers ont fait la preuve de leur adaptabilité en ayant affronté le défi de la transition au numérique : en passant à la version en ligne, ils ont réussi à investir de nouveaux langages et à élargir leur connectivisme.
D’autres médias scolaires, les plus nombreux, constituent une expérience éphémère et aléatoire. Loin de leur enlever de la valeur, ces aventures médiatiques (d’une année scolaire ou de quelques numéros) révèlent à quel point l’identité d’un journal dépend étroitement de son équipe de rédaction, de son contexte de production, de sa ligne éditoriale, et surtout de la détermination d’un ou plusieurs enseignants appuyés par leur Administration. Dans tous les cas, la réalisation d’un média scolaire, réfléchi et abouti, est un processus fondamental d’individuation et d’émancipation et trouve une place de choix dans un parcours qui prépare à une citoyenneté impliquée et motivée.

Les médias scolaires trouvent chaque année une tribune sans équivalent dans le cadre du concours académique Médiatiks, qui leur offre la possibilité d’être en compétition et évalués par des équipes de professionnels des médias, d’élargir leur audience et d’accroitre leur lisibilité...
Dans son prolongement, la revue de presse des journaux scolaires et lycéens est publiée tous les ans par le CLEMI et propose des extraits des journaux scolaires et lycéens sélectionnés dans toutes les académies. Année après année s’est constitué un véritable baromètre des médias scolaires : les articles et dessins « élus » reflètent les thèmes de prédilection des journalistes juniors qui trouvent alors un coup de projecteur de portée nationale et qui s’inscrivent dans l’anthologie La Fabuleuse histoire des journaux lycéens, libres et impertinents.

L’adaptation scolaire aux cultures numériques est devenue une priorité. La généralisation du numérique, qui confirme l’entrée dans une véritable ère cybériste, a profondément modifié les règles d’écriture et de lecture médiatiques, en permettant des captations et rétroactions d’informations en temps réel, en abolissant le sentiment de limites ou de cloisons géographiques et culturelles, en autorisant des mutualisations et coopérations généralisées… De nouveaux enjeux sont inévitablement posés : enjeu de l’instantanéité, de l’ubiquité, de l’interactivité…
Dans ces conditions, l’exercice de la liberté d’expression est confronté à de nouvelles frontières, à de nouveaux risques ; quelle éthique pour un média scolaire « branché » à l’heure de la convergence numérique ?
Ce sont les questions de l’indépendance, de la responsabilité, de la légalité des productions d’informations et de leur diffusion qui doivent être examinées et qui rappellent l’urgence de la mise en place d’une didactique de la publication dans tous les établissements scolaires."

Thierry Guibaud, coordonnateur académique, Clemi Aix-Marseille.

  Déroulé des interventions


- Quand arrêter de prendre des images ?
Nicolas Balique ouvre la rencontre en nous présentant son travail de reporter international. Il fait rapidement un lien avec l’actualité immédiate : il a été un des premiers journalistes à se rendre sur les lieux de la catastrophe aérienne de l’A320 de Germanwings le mardi 24 mars 2015 dans les Alpes de Haute-Provence. Il nous fait part de la difficulté pour un journaliste de couvrir un événement dramatique lorsqu’il est personnellement impliqué. Il a commencé par prendre des images puis s’est distancié de son travail de reportage parce qu’il se sentait personnellement affecté par cet évènement dans un lieu où il a des attaches particulières et personnelles.
Voir son site, Hoplites et compagnie


- Traiter un événement dramatique en temps réel dans un journal d’information en ligne.
Nicolas Goyet. La Provence.com

Dans l’enregistrement ci-dessous, Nicolas Goyet nous présente l’exemple du traitement de la catastrophe aérienne du Vernet dans un média d’information en ligne, privilégiant le direct permanent. Il rappelle l’importance du pluralisme des médias, de leur indépendance quand cela est possible et des contraintes liées à l’émergence des nouveaux médias.

« Le journaliste doit témoigner de ce qu’il voit malgré ce que l’on pense de cette nécessité d’occuper l’antenne »

>>> Écouter l’intervention


- La question de la nature des médias
« le message c’est le média (…) le sens est dans la forme »
Chaque média produit un type de message. On ne peut pas négliger la prédétermination de l’info dans son contenu en fonction du média qui la porte

Une intervention de Frédéric Leval, IA IPR arts plastiques
Échanges avec Nicolas Goyet qui insiste sur le rythme des médias : « Les réseaux sociaux sont une symbolique de l’évolution de l’information »

>>> Écouter l’intervention


- Présentation par les élèves du collège Château Double d’Aix-en-Provence de leur publication bi-média : Castle News

>>> Écouter la présentation des élèves

C’est quoi l’info  ?
Les élèves de 4ème expliquent le fonctionnement de leur conférence de rédaction : écouter leur intervention


- La liberté d’expression
Quelles sont les grandes lois qui régissent une publication journalistique ?
Quelles sont les positions tenues par les enseignants ?
En quoi cette activité s’inscrit-elle dans l’éducation aux médias ?

>>> Écouter l’intervention des collégiens et de leurs enseignants





- Présentation par les élèves du lycée Thiers de leur journal en ligne : La Terre en Thiers.

Qu’est-ce que la liberté d’expression responsable ? Pistes proposées par les élèves rédacteurs.
« Écrire est un plaisir au quotidien », nous précisent les élèves. Qu’en est-il alors de la problématique du lectorat, de la fréquence des publications et du dilemme entre les deux supports papier et dématérialisé ?

>>> Écouter l’intervention des lycéens


- « numérique-papier, la guerre n’aura pas lieu »
Une intervention de Pascale Michels, chargée de mission à la DANE

La DANE propose un suivi d’équipes sur des projets innovants d’éducation numérique, les adultes apportant un cadre qui fait évoluer l’éducation aux médias.
L’objectif est d’apprendre aux élèves à lire avec tous les médias. Les binômes sont fréquemment constitués d’un professeur documentaliste et d’un professeur de discipline.

Pascale Michels nous présente les outils suivants :
° Tap touche : méthode personnalisée d’apprentissage de frappe
° Madmagz : création d’un journal en ligne
° Padlet : création de mur collaboratif
° Framindmap : outil de création de cartes heuristiques
° Telagami : création d’animations

>>> Écouter son intervention

  Conclusion

Frédéric Leval conclut cette journée en nous rappelant les derniers enjeux institutionnels d’une éducation aux médias distribuée et augmentée dans un environnement numérique privilégié.

>>> Écouter son intervention

 Pour aller plus loin …

La liberté d’expression a-t-elle des limites ?
Écrit-on pour être lu ?
Dans quelle mesure un journaliste peut-il se distancier des attentes de son lectorat
La liberté d’expression et le modèle économique des médias en France font ils bon ménage ?
La liberté d’expression implique-t-elle de l’autocensure ?
Comment définit-on une politique éditoriale et comment l’applique-t-on au quotidien ?
Dans quel dispositif inscrire un média scolaire par établissement ?

[( Contact : Thierry Guibaud
Clemi de l’académie d’Aix-Marseille
Atelier Canopé des Bouches-du-Rhône
)]

Retrouver toutes les collectes sonores de la journée sur le site de Canopé Aix-Marseille.