Accueil > e-Information > Apprentissages

Risques et dangers d’Internet, de la protection à l’éducation

lundi 17 septembre 2012, par Bréda Isabelle

Les conférences sonores de Orme 2.12 : Patrick Verniers, Conseil Supérieur de l’éducation aux médias de Belgique

Patrick Verniers, mars 2012 :
L’éducation aux médias reste fondamentalement confrontée à la question de la protection de l’enfance face aux dangers supposés des médias. Jusque dans les années 90, les politiques régulatrices étaient fondées sur l’idée qu’il était possible de protéger les enfants face aux contenus préjudiciables ou jugés comme « dangereux » pour lui. Violence, sexualité, manipulation de l’information... les dérives potentielles sont nombreuses.
Si dans un environnement médiatique traditionnel, l’idée de contrôler l’accès à certains contenus était plausible, la révolution des médias électroniques, et particulièrement d’Internet, a vite rendu cette illusion de la protection impossible. Comme le souligne Isabelle Stengers, philosophe à l’Université Libre de Bruxelles à propos d’Internet et des jeunes, « aucun de nous, à mon avis, n’a la mesure de cela parce qu’il s’agit d’un véritable processus. Les enfants et les jeunes ont le droit vital de s’y aventurer parce que cela va être leur monde, beaucoup plus que le nôtre, parce que nous savons que cette génération va affronter et créer quelque chose dont nous n’avons aucune idée. »
Logiciels de contrôle d’accès ou tentatives de régulation d’Internet ont montré leurs limites et leur inefficacité. Depuis plus de dix ans, la Commission européenne a mis en œuvre un « Safer Internet Action Plan ». Celui-ci reste en tension entre d’une part, la nécessité de contrôler l’accès à Internet pour les mineurs d’âge et l’éducation aux risques liés à l’usage d’Internet. Dans plusieurs pays européens, l’implantation de ce programme a eu pour effet de focaliser sur une approche potentiellement anxiogène, centrée sur la mise en valeur des dangers, et de favoriser la prise en charge de cette politique par des organisations spécialisées en matière de protection des mineurs, au détriment de l’intégration d’un projet d’éducation intégrée.
À moins de créer un environnement médiatique amputé de toutes ses possibilités, il est tout simplement impossible de maîtriser la circulation des contenus sur les réseaux. Même dans un environnement protégé ou filtré, un jour ou l’autre, l’enfant devenu adolescent sera confronté à la réalité du média, dans toutes ses potentialités mais aussi dans tous ses risques. L’éducation aux médias fait donc le pari du développement des compétences requises pour que chacun soit à même d’évoluer de façon critique et créative, autonome et socialisée dans l’environnement médiatique contemporain.

MP3 - 14.8 Mo

Écoutez la conférence de Patrick Verniers à Orme 2.12 (16 minutes)
Patrick Verniers est vice-président du Conseil Supérieur de l’éducation aux medias en Belgique. Il dirige également depuis 1996 Media Animation, centre de ressources en éducation aux médias. Il intervient comme professeur invité à l’Institut des Hautes études en communication de Bruxelles, comme maître de conférences et maître de stage à l’école de communication de l’Université catholique de Louvain-la-neuve. Il est enfin expert pour le Conseil de l’Europe et la Commission européenne et coordonne différents projets européens en matière d’éducation aux médias.

Pour aller plus loin

- http://www.yapaka.be/professionnels/livre/cyberdependance-et-autres-croquemitaines
- http://www.yapaka.be/parents/page/la-protection-des-enfants-sur-internet
- http://www.media-animation.be/-Analyses-.html?rubrique65&tout=76